Accompagner les jeunes migrants ici et là-bas

Accompagner les jeunes migrants ici et là-bas

Depuis plusieurs années, on observe une nette augmentation du nombre de jeunes gens entreprenant une longue et périlleuse migration intercontinentale pour trouver en Europe, et notamment en France, des conditions de vie propices à leur épanouissement, en particulier à travers les études et l'apprentissage d'un travail. Certains d'entre eux recherchent et obtiennent une protection internationale. Ceux qui sont encore mineurs sont pris en charge par l'Aide sociale à l'enfance.

 

Presque toutes et tous subissent, durant un parcours migratoire long et périlleux, lorsqu'il n'est pas mortel, de mauvais traitements et des violences en tous genres. C'est notamment le cas des jeunes arrivant des pays d'Afrique occidentale, après avoir traversé le désert et la mer.

Parmi ceux-ci, les jeunes Guinéens sont particulièrement représentés, en raison d'une crise politique profonde, d'un état de droit défaillant, d'une pauvreté endémique et de l'absence de perspectives d'emploi pour une part importante de la jeunesse (60% des jeunes de moins de 25 ans connaissent le chômage). Les différends familiaux, les mariages forcés et les mutilations sexuelles pour les jeunes filles ajoutent encore aux menaces.

L'exil se présente alors comme la planche de salut. Si la migration intra régionale est très ancienne et demeure de loin la plus importante, la France et d'autres pays européens sont investis de l'espoir d'une vie meilleure, malgré les aléas des voyages qui échappent vite au contrôle de jeunes migrants livrés aux trafiquants en tous genres.

Pour contribuer à l'amélioration du sort d'un certain nombre de ces jeunes, Forum réfugiés-Cosi s'est rapproché du Réseau Afrique Jeunesse de Guinée (RAJ-GUI) pour développer le projet ORMI (Organisations de la société civile - Migrations). Ce projet comporte deux volets, l'un en Guinée, l'autre en France. Financé à 50% par l'Agence française de développement (AFD), il reçoit également un appui de la Métropole de Lyon et de la Fondation Coallia - Stéphane Hessel, mais une grande partie du financement repose sur les dons.

 

En Guinée

Dans le cadre d'une concertation multi-acteurs, le réseau RAJ-GUI accueillera, orientera et accompagnera les jeunes dans leur projet de formation professionnelle et d'accès à l'emploi. Il sensibilisera les jeunes et leur environnement aux risques largement méconnus des migrations non maîtrisées. Il apportera un soutien psychologique à ceux qui doivent affronter le retour.

En France

Un groupe de travail réunira des collectivités territoriales et des associations impliquées dans l'accueil des jeunes migrants isolés, notamment guinéens, pour améliorer leur prise en charge. Des jeunes seront accompagnés dans la mise en oeuvre de leur projet de vie. 

 

Pour nous permettre de mener à bien le projet ORMI, nous avons besoin de votre soutien !

Merci !

 

* Vos dons sont déductibles à 66% de vos impôts. Ainsi, un don de 55€ ne vous reviendra qu’à 18,70€ après déduction fiscale dans la limite de 20% de vos revenus imposables. Un reçu fiscal vous sera adressé par Forum réfugiés-Cosi.

Mon don

Coordonnées

S'inscrire à notre newsletter S'inscrire